Vaste interne et douleur au genou : une étude de cas sur le haut niveau

Vous aimez? Partagez moi !

    Une blessure antérieure, une mauvaise technique à ses débuts sportifs peuvent engendrer des douleurs des années après, voire un handicap important. Voici un exemple de gestion de ce cas de figure au niveau du genou par le Coach Olivier Bolliet sur un danseur sur Glace, Lloyd Jones sélectionné pour la France aux JO 2014 à Sochi.

    Lloyd Jones et son genou par oliver bollietOn sait tous qu’il est difficile de dissocier les chefs du quadriceps pour palier à un déséquilibre entre le vaste interne et le vaste externe par exemple. Ceci peut poser de très gros soucis physiques. Et quand cela touche le très haut niveau, avec les charges d’entraînement correspondantes, il y a démultiplication du phénomène de déséquilibre et souvent l’arrêt du sport puisque les méthodes conventionnelles ne peuvent rien faire d’autre que soulager. Avec le Coach Bolliet, nous allons voir un cas typique de réduction des dégâts et une carrière sauvée car nous verrons Lloyd Jones patiner aux prochains Jeux Olympiques de Sochi en février 2014.

    L’histoire du déséquilibre

    Lloyd Jones est un danseur sur glace anglais patinant maintenant pour l’équipe de France avec Pernelle Carron. Depuis l’âge de 13 ans, il a des douleurs au genou. Après 10 ans de traitements conventionnels, la douleur empire, l’amplitude possible sans douleur est de plus en plus faible.

    En fait, il y a eu traitement de la douleur (anti-inflammatoires, kiné…) et aucune amélioration ou presque.

    Les faits originels sont inconnus. Tout ce que l’on savait, c’est que le cartilage au niveau du genou avait un impact de 5 mm environ. Très probablement un traumatisme (chute par exemple) sur lequel le sportif a serré les dents et a continué à travailler.

    La belle histoire, c’est quand il rencontre un préparateur physique qui ne se contente pas de développer les qualités physiques. En effet, afin de parfaire sa préparation pour les compétitions internationales, il fait appel à Olivier Bolliet, notre Olivier national qui a déjà un gros bagage dans les sports sur glace avec la préparation du pôle France de danse sur glace depuis 10 ans.

    mobilité de la rotule du genou

    Source photo: www.maitrise-orthop.com

    Là, Olivier ne peut que constater l’état initial de son futur poulain, c’est à dire les conséquences à longs termes de la blessure initiale : un déséquilibre de masse musculaire important entre les 2 jambes et surtout un déséquilibre entre le vaste interne et le vaste externe avec pour conséquence des douleurs sur pratiquement tous les mouvements de flexion du genou. La conséquence est que la rotule ne se déplace pas comme il faut lors des mouvements du genou. Les forces appliquées autour de l’articulation en sont donc totalement modifiées par rapports à un optimal.

    En réfléchissant en termes de fonctionnement global de l’organisme, nous avons donc un traumatisme (ou toute autre blessure) à un genou, non traité avec succès. Progressivement, le corps, pour soulager cette douleur, compense en utilisant plus une jambe que l’autre (la différence de masse musculaire) et en privilégiant plus un type de mouvement, un placement particulier de cette jambe faible pour ne pas trop souffrir elle-même (la différence entre le vaste interne et le vaste externe).

    Le travail global du préparateur physique

    Là, 2 possibilités s’offrent à Olivier. Soit laisser la douleur se gérer avec le corps médical et travailler de son côté à développer des qualités physiques propres à la discipline (ce pour quoi il a été embauché en fait), soit travailler AVEC l’encadrement du sportif pour en priorité réduire les douleurs, les déséquilibres et ensuite permettre à Lloyd Jones de monter son niveau pour arriver à la compétition avec la totalité de ses moyens. Ce fut bien évidemment cette seconde solution qui a été mise en place.

    La difficulté a été dans les moyens à mettre en œuvre. Logiquement il y aurait eu travail de type excentrique pour renforcer et soulager le genou, un travail sur les chaînes musculaires pour réapprendre à utiliser son corps de manière correcte. Mais en l’absence de possibilité de flexion du genou sans douleur (on ne s’entraîne pas sur la douleur, première règle du préparateur physique), les possibilités étaient très faibles, voire inexistantes.

    Alors, quelle solution fut choisie pour améliorer l’équilibre des forces autour du genou ? Une solution très simple, largement utilisée dans le cadre de la rééducation : l’électrostimulation.

    L’idée est simple : on redonne de la force et de la masse musculaire aux muscles atrophiés (5 cm sur le diamètre de la cuisse furent récupérés !). Ensuite on observe les conséquences en termes de douleurs et de mobilité pour partir de ce nouveau point vers une réathlétisation plus complète (réapprendre à utiliser les bons muscles aux bons moments).

    La mise en pratique de ce protocole

    La mise en place se fit en 2 temps : d’abord localement puis globalement, de l’isolation vers l’intégration.

    Le premier temps, l’isolation, fut consacré à une électrostimulation précise du vaste interne (celui qui était atrophié). Le programme utilisé fut le programme ‘Strength’ (ou force). Cela durant environ 2 mois à raison de 3-5 séances par semaine (on est donc sur la notion des 7 semaines de travail fonctionnel que l’on retrouve sur Gymsanté).

    Une partie de la masse musculaire a été récupérée, ainsi que de la mobilité du genou sans douleur. En clair, une partie du problème est résolu, mais des douleurs persistent (on ne soigne pas avec une réathlétisation, on remet le corps en état pour que le corps médical fasse son travail tout en évitant les risques de rechute).

    Le second temps de travail pouvait donc commencer après ces 2 mois. Olivier a utilisé cet équilibre des forces et cette mobilité partiellement retrouvée pour redonner la masse musculaire ‘normale’ au quadriceps touché. En utilisant le même programme ‘Strenght’, les électrodes ne furent plus placées précisément sur une partie du quadriceps, mais sur l’ensemble du quadriceps. Toujours 2 mois à raison de 3-5 séances hebdomadaires.

    La conclusion fut bien sûr la récupération d’une grande partie de la masse musculaire, mais surtout la possibilité d’effectuer plus de flexion, plus d’exercices traditionnels pour les jambes.

    Et la fin de la réathlétisation pouvait se mettre en place. Un travail plus global sur l’équilibre des chaînes musculaires (gros travail sur les ischios-jambiers, remobilisation à partir de mouvements plus conventionnels, étirements). Le tout en maintenant le travail au Compex (marque d’électro-stimulateur).

    Maintenant, à quelques jours des Jeux Olympiques, Lloyd Jones présente toujours quelques douleurs (qui ne pourront être totalement enlevées que par une opération selon le staff médical), mais il est opérationnel pour les JO.

    Voici ce qu’explique l’athlète au Coach Olivier Bolliet :

    Avant le travail il y avait des choses que je n’étais pas capable de faire à cause de la douleur comme par exemple la pirouette assise avec une partenaire. Mais après le travail sur mon genou j’étais capable de le faire sans douleur. Aujourd’hui, il reste quelques mouvements que je ne peux pas faire à cause de ce genou, mais grâce au travail fait avec toi, je peux continuer à patiner sans perdre du temps avec une opération sur mon genou.

    Que demander de plus à un préparateur physique ? L’objectif d’être présent aux JO est atteint, la douleur n’est plus pénalisante.

    Pernelle CARRON / Lloyd JONES – SD

    Message personnel d’Olivier Bolliet

    Pour les aficionados de la Recherche, je vous conseille la lecture du résumé de cet article de Giles et al. (2013, Does quadriceps atrophy exist in individuals with patellofemoral pain? A systematic literature review with meta-analysis, publié dans J Orthop Sports Phys Ther), qui dit : ‘Insufficient data were available to determine if there was greater atrophy of the vastus medialis obliquus than the vastus lateralis’. Mon travail de terrain n’est évidemment pas publié scientifiquement mais il pourrait ajouter des ‘data’ :-)))

    Conclusion Gymsanté

    Un traumatisme, même bénin (une simple entorse par exemple) engendre automatiquement une compensation dans votre posture, dans l’équilibre de votre corps. Ne pas chercher à réapprendre la bonne posture, la bonne utilisation de vos muscles (par le Functional Training par exemple) est la porte ouverte à des complications des années plus tard. Et ceci d’autant plus que vous allez répéter cette compensation (ce geste) longtemps et/ou intensément. Vos douleurs à 40 ou 60 ans sont très souvent la conséquence d’un bobo bénin intervenu des années avant.

    C’est tout l’intérêt de l’entraînement fonctionnel et des nouveaux préparateurs physiques qui ont une vision plus générale que la simple amélioration de votre force, de votre endurance ou autre qualité physique nécessaire à vos performances. En voici un exemple avec une pathologie Fémoro-Patellaire chez un Basketteur.


    Qui est Olivier Bolliet ?

    Olivier Bolliet: le genouOlivier Bolliet est docteur en Sciences du Sport et BE en athlétisme, chargé d’enseignement au sein du master de préparation physique, mentale et réathlétisation de Lyon. Préparateur physique free-lance, il entraîne de nombreux Internationaux et olympiens en Natation et dans les Sports de Glace pour 7 pays. Il est l’auteur, avec Aurélien Broussal-Derval, de La préparation physique moderne et Les tests de terrain publiés aux éditions 4 Trainer. Son dernier ouvrage solo s’intitule Approche moderne du développement de la force. Vous pouvez le contacter sur son mail : [email protected]


    Vous aimez? Partagez moi !

      A propos de Sébastien BÊME

      Préparateur physique depuis +20 ans. De formation Staps, diplômé BPJEPS AGFF, Certifié CrossFit Level 1, Gymnastics et Weightlifting. Formation CrossFit Judge et Scaling Auteur de nombreuses publications et propriétaire des sites internet www.gymsante.eu (et ses déclinaisons), www.fuck-genetics.fr et www.etre-conscient.com

      Comments are closed.

      Categories de Ressources

      Livre – Entraînement Fonctionnel


      Deja paru sur Ressources