L’homme est-il unilatéral ou bilatéral?

Vous aimez? Partagez moi !

    http://graycook.comOn a coutume d’entendre, en fonction des méthodes d’entraînements pronées, que l’homme est bilatéral ou au contraire unilatéral.

    En d’autres termes qu’il faut s’entraîner sur des mouvements utilisant en même temps les 2 côtés ou à l’inverse un côté à la fois (par exemple faire du squat classique ou faire du Squat 1 jambe).

    La réponse est assez simple à donner, pourvu que l’on sorte des impératifs partisans : l’homme n’est pas unilatéral ou bilatéral par essence. Il est adaptif ! Tout comme une émission récente « Sommes-nous faits pour courir ? » a distribué des informations partisanes et fausses (l’homme est fait pour durer, pas pour courir vite), les vendeurs de méthodes présentent le sportif à tour de rôle unilatéral ou bilatéral.

    Pourquoi est-il adaptif? Contrairement à certains historiens philosophes, les historiens scientifiques ont montré que l’évolution nerveuse (l’évolution de l’homme au travers son cerveau) s’est fait par adaptation (Eccles). ce n’est pas l’évolution du cerveau qui a transformé l’homme, mais l’environnement, les modifications corporelles avec les nouvelles possibilités qu’offre la bipédie par exemple, qui ont obligé le cerveau à s’adapter. De là, Wolpert a largement montré (ensemble de son oeuvre) que l’évolution du cerveau se fait vers une amélioration des capacités motrices (le cerveau s’adapte en créant de nouvelles possibilités motrices).

    À côté de cela, nous savons que toute action motrice (geste) est nécessairement due au système nerveux. Sans lui, pas de contraction musculaire, donc pas de mouvement. C’est donc ce système nerveux qui permettra ou empêchera un apprentissage, un geste (hors pathologies).

    Les études de Wolpert et Coll. (Composition and Decomposition in Bimanual Dynamic Learning, 2008 et Actions and Consequences in Bimanual Interaction Are Represented in Different Coordinate Systems, 2006) nous montrent des choses très intéressantes sur ce sujet. Les mouvements unilatéraux et bilatéraux n’empreintent pas les mêmes schémas moteurs; en d’autres termes les mêmes circuits de contraction. En travaillant unilatéralement, nous ne développons pas les mêmes qualités qu’en travaillant bilatéralement. L’homme n’est donc pas l’un ou l’autre, mais les deux.

    Pour aller plus loin, ce même auteur (et de nombreux autres) a montré que le cerveau ne connait pas l’activité d’un muscle, mais qu’il maîtrise les informations transmisent par l’ensemble de la chaîne musculaire produisant le geste voulu (récepteurs sensoriels).

    Ainsi, lorsque l’on travaille unilatéralement, le cheminement de la chaîne musculaire va aller vers l’exécution de ce geste en utilisant un seul côté (schématiquement puisque les chaînes musculaires se croisent et se recroisent afin de former des ‘gaines’). Mais ce travail nerveux va également conduire à travailler le côté opposé notamment dans la notion d’équilibre, de gainage. Wolpert nous montre que ces 2 cheminements sont dissociés, nous abordons ce problème plus bas.

    En travaillant bilatéralement, les 2 chaînes musculaires ne sont plus dissociées, mais associées, engendrant des équilibres (gainage, force, point d’application de la force, centre de gravité, etc.) nécessitant d’autres cheminements nerveux, donc d’autres acquisitions motrices.

    Cette différenciation se retrouve au travers les 2 études précitées dans le fait que le passage du curl unilatéral au curl bilatéral nécessite un apprentissage de la gestuelle. Et le retour à l’unilatéral encore un autre apprentissage. Le phénomène est le même en passage du bilatéral vers l’unilatéral pour revenir au bilatéral. Et les quantités d’apprentissage ne sont pas significativement différentes entre ces deux types allers-retours. L’un n’est donc pas meilleur que l’autre, tout dépendra de l’objectif à acquérir.

    Pour en revenir aux 2 cheminements moteurs entre la production de force et la gestion de l’équilibre, Wolpert nous présente une conclusion très intéressante, et se recoupant avec la nécessité de différencier le travail postural du travail mécanique.

    En effet, il nous présente 2 cheminements ayant 2 sources sensorielles différentes. Chaque geste est initié par nos sens (externes ou internes). Ainsi, chaque positionnement articulaire (angle des articulations) sera mise en concurrence avec les informations des récepteurs sensoriels de l’ensemble de la chaîne musculaire pour permettre au cerveau de savoir quelles modifications apporter (plus de force, plus de précision, plus de vitesse, etc.).    Wolpert nous explique que lors d’un travail unilatéral, la gestion musculaire se fait au travers les informations proprioceptives au sein des articulations (positionnement de l’articulation) entre autre. À contrario, le travail simultanné de l’équilibre (gainage, compensations de l’organisme pour maintenir l’équilibre, etc.) se fait sur la notion d’anticipation. Cette anticipation est identifiée par la vitesse gestuelle (pour permettre une adaptation dans le bon timing); l’exactitude de la force appliquée n’est pas présentée, mais il est aisé de proposer que la précision se fera grâce à la notion de coordination/compensation de l’ensemble de la chaîne musculaire qui provoque des réponses des chaînes ‘antagonistes’.

    Ainsi, dans son exemple, le fléchissement du bras, c’est la vitesse de l’extrémité (main) qui provoquera les ajustement nerveux pour l’équilibration du corps.

    En conclusion, il n’y a aucune jutification ‘évolutionniste’ ou ‘commerciale’ à dire que l’homme est par essence bilatéral ou unilatéral. Cela correspond au principe de l’enfermement dans une pratique. Et puisque l’homme s’adapte, nous en limitons volontairement leurs amplitudes en s’enfermant ainsi dans une idéologie.


    Vous aimez? Partagez moi !

      A propos de Sébastien BÊME

      Préparateur physique depuis +20 ans. De formation Staps, diplômé BPJEPS AGFF, Certifié CrossFit Level 1, Gymnastics et Weightlifting. Formation CrossFit Judge et Scaling Auteur de nombreuses publications et propriétaire des sites internet www.gymsante.eu (et ses déclinaisons), www.fuck-genetics.fr et www.etre-conscient.com

      Comments are closed.

      Votre Pack Myprotein à 50%

      pack50

      Catégories Recherche

      Les séries

      • Aucune catégorie

      Déjà paru sur Recherche

      Livre – Entraînement Fonctionnel