Logiciel de calcul de charge de travail

Vous aimez? Partagez moi !

    En préparation physique, la charge de travail est primordiale. C’est son évolution qui permet une partie de l’adaptation de l’organisme. Une mauvaise évaluation peut être synonyme de surentraînement ou de sous-entraînement et donc d’absence de progression.

    Je vous propose un petit logiciel au format Excel (.xlsx) qui permet d’évaluer la charge en prenant en compte:

    • L’intensité de chaque série/répétition
    • Le volume de chaque séance/semaine
    • Le tempo du travail
    • Les capacités de l’athlète

    La charge de travail est égale à l’intensité x le volume d’entraînement. Sa progression doit également tenir compte des possibilités du jour (fatigue) de l’athlète. Ainsi ce logiciel, après un test en début d’exercice, prendra également en compte cette fatigue en recalculant le maxi théorique du jour et donc l’intensité relative du jour.

    L’échelle RPE (sensations de fatigue) n’est pas en place (les boutons sont sur le logiciel, mais ne sont pas encore activés).


    Obtenir gratuitement le logiciel sur notre boutique


    Fonctionnement du logiciel

    Les manipulations sont simples :

    • Seules les cases oranges sont à remplir (ou à laisser vide si elles ne servent pas).
    • Le logiciel fonctionne par cycle (de 4 semaines). Si vous souhaitez plus de semaines dans le cycle, il suffira d’utiliser 2 feuilles excel.
    • Le logiciel fonctionne avec maximum 5 séances de musculation par semaine (une feuille par jour de semaine) et 6 exercices par séance.
    • Le logiciel nécessite, pour chaque séance, le remplissage de l’entête

    • Nom de l’exercice
    • Type de contraction (Vitesse constante, vitesse max ou vitesse non max)
    • Le 1RM du jour (si connu) ou alors les résultats du test indirect (max de reps à une charge d’échauffement)
    • Le niveau d’expertise sur ce type de vitesse d’exécution
    • Le niveau d’expertise de l’athlète sur le reps range à travailler

    Une fois ces postulats notés, il suffira de remplir, pour toutes les séries de l’exercice, les informations suivantes:

    • La charge de chaque série
    • Le nombre de répétitions de chaque série
    • Pour le travail isométrique, le temps de maintien de chaque série

    C’est tout! Le logiciel fait le reste, à savoir :

    Les courbes de chaque exercice de chaque séance du point de vue de l’intensité réelle utilisée (par rapport à l’intensité possible), de la charge de travail réelle (par rapport à la charge possible).

    La feuille bilan des séances vous permettra de visualiser, pour chaque séance l’ensemble des courbes pour chaque exercice (plus simple pour l’impression)

    La feuille bilan cycle est le véritable outil de travail. Elle vous permettra de visualiser le comportement des courbes dans le cycle (et donc la réelle progressivité ou non). Ceci pour chaque séance (regroupement du travail de tous les exercices), puis pour l’ensemble du cycle.

    Ainsi, vous visualiserez l’intensité moyenne du cycle (par rapport à l’intensité possible), la charge moyenne du cycle (par rapport à l’intensité du cycle).

    En fonction du niveau de l’athlète et de l’emplacement du cycle dans l’année, vous saurez si la charge est trop proche du maxi (ou trop loin).


    Informations importantes

    En préparation physique, la manière d’exécuter un exercice est primordial. Ce logiciel intègre cette notion.

    Ainsi, pour chaque type de méthode de contraction (normal, vitesse constante, vitesse max). Il recalcule le maxi théorique de la vitesse utilisée.

    De plus, en fonction de l’expertise d’un athlète pour cette méthode de contraction mais également pour le reps range (nombre de répétition à l’intensité choisie). Les maxi théoriques (et donc les intensités et volumes possibles) varient en fonction de ces 2 informations importantes. Il ne faut surtout pas oublier de les renseigner dans les informations de chaque exercice.


    Limitation du logiciel

    Comme tout logiciel lié au sport, il ne s’agit que d’indications, d’orientations qui ne remplaceront jamais l’expertise du coach, son expérience (notamment son ressenti et celui de l’athlète sur la technique d’exécution d’un mouvement).

    D’autre part, la notion de fatigue n’est ici prise en compte que dans la notion de possibilité physique (test de début de séance). La fatigue psychologique (notamment échelle RPE) peut donner d’autres indications. Cette échelle est prévue pour plus tard (pour l’instant la fonction n’est pas fonctionnelle, quelques difficultés d’incorporation qu’il faut lever).

    Ce logiciel est gratuit et fait par un coach, mais amateur en informatique. Il n’est donc pas forcément exempt de bug et n’a pas pour vocation à être parfait.

    Toutefois, vous pouvez me faire par de vos retours d’expérience pour que je puisse l’améliorer.

    Bon training à tous.


    Obtenir gratuitement le logiciel sur notre boutique


    Vous aimez? Partagez moi !

      A propos de Sébastien BÊME

      Préparateur physique depuis +20 ans. De formation Staps, diplômé BPJEPS AGFF, Certifié CrossFit Level 1, Gymnastics et Weightlifting. Formation CrossFit Judge et Scaling Auteur de nombreuses publications et propriétaire des sites internet www.gymsante.eu (et ses déclinaisons), www.fuck-genetics.fr et www.etre-conscient.com

      Comments are closed.

      Livre – Entraînement Fonctionnel


      Déjà paru sur Musculation