Les protéines et le sport

Vous aimez? Partagez moi !

    Article sponsorisé par Nutrimuscle.

    Lorsque l’on fait du sport, on dégrade les muscles, on consomme des hormones, on utilise de l’énergie. Lorsque l’entraînement s’arrête, il faut tout remettre en place, même plus pour la progression, l’adaptation. C’est pour cela que les protéines sont aussi importantes pour les sportifs.

    En effet, la consommation de protéines pour les sportifs devrait se situer entre 1,5 et 2,5g par kilos de poids de corps. On en est souvent loin. Et difficile d’arriver à ce niveau à cause des qualités alimentaires (la viande n’est pas dénuée de lipides saturées, d’omégas 6, d’antibiotiques). A fortes doses, les effets sur la santé peuvent être mauvais. Le poisson est trop cher pour de telles proportions et le lait…Hors sujet!

    C’est pourquoi de nombreux sportifs se tournent vers les protéines en poudre. Simple d’utilisation, de qualité plus facilement contrôlable que les aliments classiques, d’un coût nettement moins haut que l’alimentation classique, les compléments alimentaires sont une source très intéressante d’apport en protéines (en complément d’une alimentation équilibrée et personnalisée).

    Mais quelle protéine prendre? Le choix est énorme sur Internet, avec sa légion de petit plus à chaque produit (petits plus pas forcément utile d’ailleurs). La protéine présentant l’aminogramme le plus proche de l’homme (proportion des différents acides aminés au sein de la protéine) est la protéine de blancs d’œuf. C’est la protéine la mieux assimilée. Elle est également l’une des moins chers.

    Toutefois, elle est ‘classique’ et a un goût d’œuf. Certains sportifs n’apprécient pas ce goût. A partir de là, les choses se compliquent. La diversité va devenir très importante et les campagnes publicitaires vont largement orienter le choix du consommateur. En dehors de la protéine de soja (dont nous ne parlerons pas ici, trop de risque d’OGM), il reste principalement la protéine de lait. Cette protéine est particulièrement intéressante, car en fonction de la source de produit laitier et du procédé de fabrication, nous obtenons différentes qualités (aminogramme) et vitesse d’absorption (on parle de protéine rapide ou lente pour la vitesse de passage de l’estomac ou intestin dans le sang). Ceci est très intéressant, car autour de l’entraînement, l’absorption doit être rapide (pour arrêter le plus rapidement possible le catabolisme des fibres); alors qu’en dehors de ces moments, il est préférable de ralentir l’absorption pour ‘tenir’ jusqu’au prochain repas.

    Ainsi, nous pouvons présenter 2 types de protéines en fonction des moments de la journée :

    – La Whey pour les moments avant-après l’entraînement et potentiellement le matin.

    – La caséine en dehors de ces moments (et particulièrement le soir).

    Nous avons donc nos protéines (blanc d’œuf, Whey et Caséine). Que regarder lorsqu’on les choisies ?

    Tout d’abord la source: Pas d’OGM, pas de Lécithine de Soja (la plupart du temps OGM), pas de sucre ajouté ou d’aspartame (ou alors des sucres basses calories tels que le sucralose, la Stévia…), pas de caséinate de calcium (très mal assimilée par l’organisme). Dans le cadre de la protéine de blancs d’œuf, vérifier que les poules ne soient pas élevées en batterie pour éviter les antibiotiques et autres traitements (le top étant un label bio, sinon une garantie d’élevage en plein air). Dans le cadre de protéine de lait (Whey ou Caséine), vérifier le procédé de fabrication (si le fabricant annonce une instantanéisation, la protéine source a toutes les chances d’être de mauvaise qualité).

    Pour ceux (comme moi) qui ne souhaitent pas avoir à acheter 50 produits, il existe des protéines de lait incluant la Whey et la caséine. cela permet de bénéficier à la fois de la vitesse d’absorption de la Whey mais également de l’effet retardateur de la caséine.

    proteine

    Afin de vous aider dans ces choix, Nutrimuscle propose des protéines avec toutes ces minima qualités et bien d’autres choses encore.

    Ainsi, la protéine de blancs d’oeuf qu’ils proposent, qui se nomme EGG Protéine, est exempte d’OGM, pesticides, est ‘non-instant’, sans lactose ni aspartame.

    Pour des protéines plus performantes (Whey ou caséine), deux solutions intéressantes: la Protimuscle 5 et la Protéine totale.

    La protéine totale (de lait) contient 80% de caséine et 20% de Whey (la Whey servant à améliorer l’assimilation et donc l’anabolisme de la Protéine totale.

    La Protimuscle 5 est une protéine mixte, 50% de Whey, 50% de Caséine (protéine totale de lait). Elle respecte bien évidemment le cahier des charges que nous avons vu plus haut, mais présente également un certain nombre de probiotiques/fibres permettant une meilleure assimilation (notamment de la leucine et de la glutamine, 2 acides aminés), la digestion (baisse des ballonnements liés à la supplémentation en protéine), et une enzyme, la Lactase, permettant une meilleure absorption pour les intolérants au lactose.

    En termes d’utilisation, il est recommandé de ne pas utiliser d’eau du robinet. En effet, celle-ci détruit une grande partie des probiotiques présents dans les protéines en poudre.


    Vous aimez? Partagez moi !

      A propos de Sébastien BÊME

      Préparateur physique depuis +20 ans. De formation Staps, diplômé BPJEPS AGFF, Certifié CrossFit Level 1, Gymnastics et Weightlifting. Formation CrossFit Judge et Scaling Auteur de nombreuses publications et propriétaire des sites internet www.gymsante.eu (et ses déclinaisons), www.fuck-genetics.fr et www.etre-conscient.com

      Comments are closed.

      Les séries

      • Aucune catégorie

      Déjà paru sur Matériel

      Livre – Entraînement Fonctionnel