Protéger vos articulations!

Vous aimez? Partagez moi !

    Article sponsorisé par Nutrimuscle.

    Le maillon faible des sportifs sur le long terme, ça vous dit quelque-chose ? Bien sûr, les articulations!

    Lorsque l’on s’entraîne, nous récupérons au niveau énergétique (on mange, on attend que les stocks soient refaits et si possible avec une petite surcompensation), au niveau musculaire et nerveux (on attend quelques jours avant de reprendre une séance à intensité équivalente pour permettre une récupération complète) et tendineux (on ne pratique pas les mouvements qui provoquent des douleurs jusqu’à ce que celles-ci soient soignées). Bref, vous avez un entraînement de qualité, vous prenez soin de votre santé pour éviter les blessures, le surentraînement, les contre-performances.

    Mais combien d’entre vous pensent à la récupération articulaire ? Si j’en juge par ce que je vois sur les stades, dans les salles de sport, etc., pas grand monde. Tous pratiquent leurs sports avec enthousiasme, chaque jour ou presque. Ce sport est bien sûr spécialisé (course à pied, vélo, natation, musculation…). C’est à dire que vous travaillez les mêmes articulations chaque jour. Non ? On parie que si ?

    Vous faites de la musculation! Quelle séance ne mobilise pas les épaules (directement ou indirectement) ? Quelle séance ne mobilise pas les hanches (directementou indirectement) ? Vous faites de la course à pied ou un sport où il est nécessaire de se déplacer sur ses pieds! Quelle séance ne sollicite pas les genoux et les chevilles ? Les hanches ? On pourrait facilement énumérer tous les sports où la pratique est régulière avec au moins 3 séances par semaine.

    Et comme vous ne pratiquez (souvent) qu’un sport, les articulations ne travaillent que sur un seul plan (frontal, tranverse ou saggital). Et sur des amplitudes spécifiques (rares sont les sports demandant des efforts sur une mobilité complète). Vous provoquez donc nécessairement des déséquilibres qui à la longue, vont engendrer des incapacités (vous imaginerez, dans quelques années, qu’il s’agit de votre mobilité génétique). Sur le principe, pas de soucis. Dans la pratique, une articulation (et son cartilage) ne se renforce QUE sur les zones (amplitudes) mobilisées. Donc là où il n’y a pas de sollicitation, il y a dégénérescence (ce que l’on appelera plus tard de l’arthrose).

    Et pour que le renforcement se fasse, cela signifie qu’il faille un minimum de récupération (rien n’est immédiat dans notre corps).

    Maintenant, rien n’est foutu! Il existe pléthore de solutions pour pallier à cela. La première est ce que l’on appelle le Functional Training. Il s’agit d’entraînements ou de parties d’entraînement (échauffement, retour au calme) où l’on va rendre au corps ses fonctions premières, sans charge (mobilisation de chaque articulation dans l’entièreté de son amplitude, à l’aide des muscles devant produire ce mouvement). Bien sûr, ceci est nécessairement accompagné d’une alimentation propice à la récupération et à la prévention (Oméga 3, lipides, équilibre acido-basique…).

    Le soucis viendra des sportifs s’entraînant pour progresser le plus possible (entraînement à but compétitif). L’entraînement fonctionnel va remettre en partie les choses en place et produira un minimum de prévention notamment si la nutrition est de qualité. Mais les intensités d’entraînements, de traumatisme sur les articulations nécessitent des repos bien plus longs que ce qu’ils peuvent se permettre. Pour ceux-là, et pour ceux ayant déjà des douleurs articulaires, seuls des suppléments alimentaires (ou médicaments) permettront de réduire les douleurs au quotidien et de faire un minimum de prévention.

    Ces aides seront généralement à base de glucosamine, de Chondroïtine et de MSM, des substances anti-inflammatoires et aidant à la prévention du cartilage.

    Nutrimuscle vous apporte un complément alimentaire différent: le Peptan!

    Qu’est ce que c’est ? Sommairement le Peptan est du collagène (des acides aminés précurseurs du collagène) qui est l’un des constituant des tendons et articulations. L’objectif est d’accélérer la récupération des éléments de collagènes en faisant croire à l’organisme que les articulations sont plus endommagées qu’elles ne sont, permettant d’améliorer la réponse à cette dégradation par une augmentation de l’anabolisme.

    Contrairement à la glucosamine et à la Chondroïtine qui réparent uniquement les cartilages, Peptan va aussi travailler sur les tendons. Mieux, les acides aminés qu’ils renferment sont également présents dans la Glucosamine et la Chondroïtine.

    Ainsi, commencez par du Peptan de Nutrimuscle et si après plusieurs semaines il n’y a pas d’amélioration, ajouter la Glucosamine ou la Chondroïtine.


    Vous aimez? Partagez moi !

      Comments are closed.

      Les séries

      • Aucune catégorie

      Déjà paru sur Matériel

      Livre – Entraînement Fonctionnel