La prévention du dopage

Vous aimez? Partagez moi !

    C’est bien de montrer du doigt les dopés comme je le fais. Mais faire de la prévention du dopage en complément, c’est mieux. C’est ce qui va se passer ici

    prévention du dopagePour faire de la prévention du dopage, il existe plusieurs solutions :

    – Évitons les dopages par erreurs. Informons les citoyens des médicaments qui peuvent provoquer des contrôles positifs.
    – Informons les éducateurs qui pourront informer des risques, du manque total de moralité… de la pratique du dopage.
    – Faire passer pour des truffes les tricheurs qui ne veulent pas l’admettre.
    – L’attaque est la meilleure des défenses. Attaquons les dopés, faisons preuve de 0 indulgence.

    Le dopage par erreur

    Oui, il est possible de se doper tout seul par inadvertance. Vous avez un petit rhume ? Hop, un actived et … vous êtes positifs !

    Informez votre médecin de votre statut de sportif, il choisira pour vous le meilleur traitement tout en faisant en sorte que vous ne serez pas contrôlé positif. Si vous vous auto-médicamentez (non recommandé, je le rappelle) ou si vous avez un doute sur votre ordonnance, il existe un site Internet spécialement dédié à cela : SportProtect.

    Bien évidemment, cela n’est pas toujours possible. Certaines pathologies peuvent nécessiter des médicaments contenant des substances interdites. Il y a là aussi une solution : informez votre club ou votre fédération. Il y aura alors contrôle de l’ordonnance en fonction de votre maladie (et parfois de la maladie elle-même) et si tout cela est justifié, vous n’aurez aucun problème.

    Comme vous le voyez, vous n’avez aucune excuse de vous doper par rapport à une raison de santé. Au contraire !

    Si malgré tout vous souhaitez persister, lisez d’abord les risques cardiovasculaires liés au dopage.

    L’information est la prévention principale

    La prévention en matière de dopage est l’action numéro 1 pour réduire le passage à l’acte. Les éducateurs, les clubs et les institutions éducatrices (l’école) doivent être informés et formés afin qu’ils relayent le message.

    Pour cela, il existe maintenant une solution particulièrement pratique et intuitive : les bornes interactives ou l’application SportProtect.

    Le Creps de Montpellier en est le précurseur en matière d’utilisation, et bravo à eux !

    C’est quoi cette application ? Une interface informant et protégeant les athlètes contre le dopage et ses risques (ainsi que d’autres risques comme les paris sportifs, mais c’est hors sujet de cet article).

    L’humour pour arme préventive envers le dopage

    Les dopés pris en flagrant délits sont particulièrement prolifiques en excuses bidons (ça montre la capacité de certains à réfléchir d’ailleurs!!!).

    Autant en profiter pour rire un bon coup sur leurs dos (plutôt que de pleurer sur les dégâts qu’ils occasionnent dans le milieu sportif).

    Pour cela, je vous propose de les lire ici, c’est particulièrement croustillant.

    L’attaque pour défense

    Et bien sûr, je vous propose la liste des athlètes s’étant dopés au moins une fois. L’objectif peut paraître obscure (notamment pour les dopés qui se sentent traqués). D’abord, c’est l’objectif, pour qu’ils arrêtent de concourir avec les athlètes clean. Ensuite cela a d’autres objectifs :

    – Si cela peut faire peur à ceux qui hésitent, tant mieux.
    – Arrêtons l’hypocrisie de ceux qui reviennent vierges de tout soupçon après quelques mois de suspension.
    – Remettre en perspective la réalité d’un niveau d’une personne n’arrivant pas au très haut niveau : vous l’êtes peut-être déjà, mais le dopage brouille votre vision des choses.
    – Orienter les rêves des jeunes (futurs champions) vers des objectifs humainement atteignables et non vers une utopie synthétique.

    Conclusion

    L’objectif n’est pas de baisser le niveau des sportifs FreeDrugs, de justifier un quelconque manque d’ambition sportive et donc la médiocrité. Mais il y a assez de moyens pour progresser normalement et de manière importante.

    J’ai fait beaucoup de lien vers la société SportProtect, non pas par un quelconque lien financier ou autre, mais parce que je trouve que son activité va parfaitement dans mon idée du sport de compétition.

    Gymsanté vous propose en outre une liste des Suppléments dopants : ces compléments alimentaires contenant une substance inscrite sur la liste des interdictions de l’AMA.

    Allez, entraînez-vous bien, c’est le principal !

    Vous aimez? Partagez moi !

      Livre – Entraînement Fonctionnel