introduction à l’adaptation musculaire durant l’entraînement 

Cet article est le numéro 1 sur 6 du dossier Adaptation musculaire à l'entraînement

Lors des entraînements, nous déclenchons des catabolismes multiples : casse des protéines contractiles, des protéines structurelles, perte des réserves énergétiques, usure des éléments non contractiles (ligaments, tendons, etc.). De là, durant la période de récupération, l’organisme va s’opposer au catabolisme par l’anabolisme c’est-à-dire la construction ou reconstitution de ce qui a été dégradé. C’est l’adaptation musculaire […]

Le renforcement musculaire 

Cet article est le numéro 2 sur 6 du dossier Adaptation musculaire à l'entraînement

Le renforcement est le premier échelon des possibilités d’adaptation musculaire, mais également le plus présent. En effet, le moindre effort physique impliquera un renforcement, une adaptation liée à l’activité qui a engendré ce besoin. Il correspond à la réparation simple du matériel, avec ajout ou non d’options. Pour observer ce phénomène, plaçons-nous du point de […]

L’hypertrophie musculaire 

Cet article est le numéro 3 sur 6 du dossier Adaptation musculaire à l'entraînement

L’hypertrophie est le second échelon de l’adaptation musculaire de l’organisme à la suite d’un entraînement. Plusieurs études ont démontré que la force potentielle théorique maximale d’un muscle est limitée par la surface de ce même muscle (en ne prenant en compte que l’aspect capacité/potentiel, donc en observant ni les phénomènes nerveux ou psychologiques ni les […]

L’hyperplasie musculaire 

Cet article est le numéro 4 sur 6 du dossier Adaptation musculaire à l'entraînement

L’hyperplasie, comme nous l’avons vu précédemment, est la capacité d’un muscle à s’adapter à l’effort par multiplication de ces cellules (fibres musculaires). Il s’agit du Graal du BodyBuilder (augmentation du matériel à hypertrophier). Cette adaptation a longtemps été sujette à caution pour de multiples raisons.

Fonctionnement sommaire des cellules satellites 

Cet article est le numéro 5 sur 6 du dossier Adaptation musculaire à l'entraînement

Comme nous l’avons vu précédemment, le muscle comprend des cellules satellites. Ces cellules sont en nombre variable en fonction de l’activité musculaire. Elles sont non-différenciées et se spécialisent lorsqu’elles sont utilisées. Mais d’où viennent-elles, à quoi servent-elles précisément? Il existe, en état de fonctionnement normal, 2 types de cellules satellites : les cellules souches embryonnaires […]

Exemple d’utilisation de l’adaptation musculaire 

Cet article est le numéro 6 sur 6 du dossier Adaptation musculaire à l'entraînement

Le but de cette partie n’est pas d’établir des recettes miracles qui n’existent pas (la variation étant la clé de l’adaptation musculaire), mais plutôt de présenter les possibles effets de quelques variables d’entraînement. Afin d’impliquer l’un de ces trois facteurs d’adaptation, nous devons adapter l’entraînement pour favoriser leurs apparitions. Pour cela, il est nécessaire d’utiliser […]

Catégories de la section

Déjà paru sur Gymsanté