Les foulées collantes

Vous aimez? Partagez moi !

    En course à pied (et dans tous les sports où il faut courir), il est important d’apprendre à utiliser toute l’amplitude d’action des ischios-fessiers. C’est elle qui permet d’exploiter la force de ces muscles.

    Plus tard on apprendra à réduire la durée de cette phase (sans en réduire l’amplitude).

    C’est comme pour tout : il faut avoir la bonne technique (schéma moteur) pour ensuite apprendre à la mettre en oeuvre avec plus de fréquence (vitesse).

    Un solution pour ‘ressentir’ le travail du trio Ischios-fessier-mollet est de faire des foulées collantes sur place (grâce à un skate board). On peut, lorsque l’athlète possède le niveau de force, utiliser un élastique (fixé en bout de pied pour la biomécanique) pour qu’il apprenne en même temps à mettre de la force.

    Il est impératif que l’athlète maintienne la rétroversion du bassin (l’amplitude doit être fonction de la souplesse du psoas, du TFL et du droit antérieur et non fabriquée par des postures anormales).

    Lors que cette technique de poussée sera opérationnelle (capacité à l’utiliser complètement dans la course), l’athlète pourra apprendre à l’exécuter rapidement. On le voit bien: l’amplitude (force mise en jeu) est la priorité. La fréquence est l’optimisation de l’usage de la force mise en oeuvre. Il ne faut surtout pas chercher à inverser cela.


     

    Vous aimez? Partagez moi !

      A propos de Sébastien BÊME

      Préparateur physique depuis +20 ans. De formation Staps, diplômé BPJEPS AGFF, Certifié CrossFit Level 1, Gymnastics et Weightlifting. Formation CrossFit Judge et Scaling Auteur de nombreuses publications et propriétaire des sites internet www.gymsante.eu (et ses déclinaisons), www.fuck-genetics.fr et www.etre-conscient.com

      Comments are closed.

      Catégories Athlétisme

      Déjà paru sur Athlétisme

      Livre – Entraînement Fonctionnel